Début

LAFAAAC : une offre de formation pour les scénaristes de Nollywood avec la Fémis

Paris - Publié le mardi 26 mai 2020 à 15 h 54 - n° 281895

LAFAAAC, Académie franco-anglophone des arts audiovisuels et du cinéma, crée une nouvelle offre de formation à l’écriture de séries, pour les jeunes scénaristes nigérians. La start-up lancée en 2017 par François Catala, ex-conseiller audiovisuel et numérique au cabinet de Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication, Olivier Pascal, et Julien Boeuf, a développé une plateforme de formation digitale aux métiers des industries créatives, destinée en priorité au public africain.

Pour cette nouvelle formation de scénaristes, LAFAAAC annonce la conclusion d’un partenariat avec la Fémis, à travers son département “Série TV”. L’école française contribuera à l’ingénierie pédagogique du cursus. LAFAAAC s’appuie aussi sur un partenaire local, le groupe nigérian Wazobia, qui édite des radios et chaînes de télévision notamment sur la région de Lagos. Il veillera à l’adéquation des contenus aux réalités locales et pourra offrir un débouché à certains projets développés par les scénaristes de la formation.

Le cycle d’une cinquantaine d’heures se déroulera en trois phases. A partir de novembre 2020, un cours sur une application mobile donnera aux participants, en 6 heures, les fondamentaux du métier de scénariste, sa place dans la chaîne de production… Une sélection sur projets retiendra ensuite une dizaine d’apprentis scénaristes, qui participeront à des classes virtuelles, réaliseront des travaux dirigés, assisteront à des masterclasses. La dernière étape rassemblera physiquement cette promotion de jeunes scénaristes, à Lagos au printemps 2021 pour une semaine.

Un projet du ministère des Affaires étrangères pour les industries culturelles

Cette offre s’inscrit dans un projet plus global du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) français qui a identifié le Nigeria comme l’un des 37 pays à fort potentiel de développement et d’export pour les filières culturelles françaises. Le MEAE a ainsi confié pour deux ans à l’Ambassade de France au Nigeria la mise en œuvre d’un fonds de solidarité pour les projets innovants baptisé « Industries culturelles et créatives : un nouvel enjeu de développement et d’influence au Nigeria ». Un des volets d’action de ce fonds est d’exporter des contenus de formation français adaptés aux besoins des professionnels nigérians de l’audiovisuel, et c’est dans ce cadre qu’il finance l’initiative de LAFAAAC.

Par ailleurs, la start-up, après deux ans de développement de sa plateforme, a mis en ligne en mars dernier ses premières formations sur mobile. Elles concernent les métiers de la radio, et le maquillage. Elle a aussi développé un module sur les fake news pour CFICFICanal France International, agence française de développement médias (France Médias Monde) et va proposer en juillet un parcours de formation de 4 heures sur la coproduction internationale pour l’Organisation internationale de la francophonie (OIFOIFOrganisation Internationale de la Francophonie).

© LAFAAAC
© LAFAAAC

OIFOrganisation Internationale de la Francophonie

Fin
loader mask
1