Début

Cannes 2019 : Agnès Varda au sommet sur l’affiche de la 72e édition du Festival

Paris - Publié le lundi 15 avril 2019 à 12 h 37 - n° 268629

En équilibre sur le dos d’un technicien, la toute jeune Agnès Varda a l’œil vissé au viseur de sa caméra pour tourner son premier film : La Pointe courte (1955). Sans surprise, c’est la cinéaste disparue le 29 mars dernier que le Festival de Cannes a choisi d’afficher pour sa 72e édition. Lauréate du Carrosse d’or en 2010, d’une Palme d’or d’honneur en 2015 et de l’Œil d’or avec JR en 2017 pour Visages, villages, la marraine de la Nouvelle Vague ne pouvait pas s’éclipser si rapidement sans marquer une dernière fois le plus grand festival de cinéma du monde. 

Le communiqué du Festival de Cannes rappelle cette citation d’Agnès Varda : « Je ne suis pas une femme cinéaste, je suis une cinéaste. » Sa première sélection en compétition officielle remonte à 1958 pour le court métrage Ô saisons, ô châteaux, puis à 1962 pour le long métrage Cléo de 5 à 7. L’infatigable réalisatrice n’a jamais cessé de filmer, recevant encore en 2018 un Oscar à Hollywood pour l’ensemble de sa carrière, ainsi qu’une nomination pour l’Oscar du meilleur documentaire pour son film cosigné avec JR.

L'affiche du 72e Festival de Cannes - © La Pointe courte © 1994 Agnès Varda et ses enfants, Montage et maquette : Flore Maquin / www.flore-maquin.com
L'affiche du 72e Festival de Cannes - © La Pointe courte © 1994 Agnès Varda et ses enfants, Montage et maquette : Flore Maquin / www.flore-maquin.com

Les affiches du Festival de Cannes depuis 2007

Les affiches de la Quinzaine des Réalisateurs depuis 2016

Les affiches de la Semaine de la Critique depuis 2015

Fin
loader mask
1