Serge Laroye / OCS : « L'évolution de la chrono des médias doit se faire de manière proportionnée »

Paris - Publié le lundi 14 mai 2018 à 19 h 04 - n° 257519

Serge LaroyeSerge Laroye, directeur délégué d’Orange Content, rejoint en cours de session par David KesslerDavid Kessler, directeur de la filiale d’Orange dédiée aux contenus, était lundi 14 mai l’invité des Rencontres SACD, animées par Pascal RogardPascal Rogard, son dg, au Festival de Cannes. 

« OCS va bientôt fêter ses 10 ans et 3 millions d’abonnés (2,9 aujourd’hui) et, en dix ans nous avons préacheté quelque 330 films, qui s’ajoutent aux quelque 140 coproduits par Orange Studio », s’est réjoui Serge Laroye. Devant les auteurs de la SACD, il a souligné l’éclectisme des choix de l’opérateur. « On prend des risques », a-t-il estimé, évoquant à la fois des films grand public mais aussi très pointus. « Avant, on sollicitait le guichet OCS par défaut, ce n’est plus le cas aujourd’hui », a-t-il indiqué, mettant en avant l’importance de ses financements.

Interrogé sur la réforme de la chronologie des médias, Serge Laroye a estimé que « le système actuel était assez vertueux et fonctionnant bien, bien que perfectible ». L’évolution doit se faire de manière proportionnée a-t-il affirmé, critiquant par exemple la réduction envisagée de la fenêtre VOD (Orange est le 1er acteur, avec 1,2 million de transactions mensuelles, a-t-il rappelé), ou la réduction de la 2e fenêtre, dangereuse pour le financement de nombreux films. Il a indiqué « s’opposer à une régression qui conduirait à scier les bases de quelque chose qui fonctionne plutôt pas mal ».

Quid des discussions OCS/SFR sur Altice Studio ?

Quid d’un accord avec Altice Studio, chaîne dédiée au cinéma et aux séries alimentée notamment par les contenus de NBCUniversal avec lequel le groupe de Patrick Drahi a signé fin 2016 un deal exclusif pour cinq ans, et celles de Paramount (contrat effectif depuis septembre dernier) ? Alors qu’Altice Studio semble afficher des ambitions à la baisse, Orange discute-t-il avec SFR d’une reprise de ses contrats exclusifs avec les majors américaines ? Avec une réponse qui peut se lire entre les lignes sur l’axe des négociations, Serge Laroye a évoqué l’intérêt pour OCS, déjà détenteur d’un accord exclusif avec HBO (Time Warner), d’un renforcement des droits en assurant parallèlement au bouquet une distribution élargie. « Ces sujets sont en discussion, mais nous ne pouvons pas encore faire des annonces », a renchéri David Kessler.

David Kessler, Pascal Rogard, Serge Laroye. Rencontrre SACD Cannes 2018 - © Satellifax
David Kessler, Pascal Rogard, Serge Laroye. Rencontrre SACD Cannes 2018 - © Satellifax
loader mask
1