Début

MipTV : une édition morose malgré le lancement du festival Canneseries

Paris - Publié le vendredi 13 avril 2018 à  7 h 15 - n° 111594

La première édition du festival Canneseries (4-11 avril) et de son forum de coproduction In Development (10-11 avril) n’aura pas suffi à redynamiser le MipTV (9-12 avril), marché qui s’est déroulé dans une ambiance morose, entre les grèves de la SNCF et d’Air France, une météo déprimante et des travaux omniprésents dans la ville. En intégrant les accrédités aux MipFormats et MipDoc, qui se sont déroulés les 7 et 8 avril, Cannes aura accueilli « 10 000 participants », a annoncé Reed Midem, la société organisatrice des marchés, jeudi 12 avril. Cela représente une fréquentation en baisse de 5 % par rapport à 2017, année qui marquait déjà un recul de même ordre sur un an (notre édition du 7 avril 2017).
Les marchés cannois ont accueilli des professionnels - y compris 3 600 acheteurs, dont plus de 1 000 pour de la vidéo à la demande - venus de 102 pays, précise le communiqué. Les cinq délégations les plus importantes venaient de France, du Royaume-Uni, des Etats-Unis, d'Allemagne et du Canada. Le MipTV a accueilli 1 480 sociétés exposantes, un chiffre en quasi-stabilité sur un an.

Les projets soutenus par Federation et La Fabrique des formats

Renforçant, avec l’arrivée de Canneseries, une stratégie initiée il y a quelques années, le MipTV a accordé une large place à la fiction, dès le dimanche 8 : la nouvelle édition du MipDrama Summit (ex-MipDrama Screenings) a réuni 450 acheteurs autour de la projection d’un montage d’une quinzaine de minutes de six séries en cours de production. Les participants ont accordé leur « coup de cœur » à la série finlandaise Bullets (notre édition du 10 avril). Le marché s’est aussi enrichi du forum de création et de coproduction In Development, coorganisé avec l'Association française du festival international des séries de Cannes (Affis), organisatrice de Canneseries.
Cet événement, qui se déroulait à la gare maritime, a réuni 600 participants sur les deux jours, venus découvrir les douze projets sélectionnés, rencontrer des showrunners ou assister à différentes conférences. Deux des projets pitchés seront soutenus financièrement par Federation Entertainment et La Fabrique des formats, partenaires officiels d’In Development : The Sources of Evil, produit par la société allemande Wueste Film, et le projet canadien de The Donaldson Company, Whatever, Linda.
Rappelons que le jury de Canneseries, présidé par le romancier et créateur de séries américain Harlan Coben, a sacré When Heroes Fly (Keshet Broadcasting) meilleure série, parmi les dix de la compétition (notre édition du 12 avril). La cérémonie de clôture a été diffusée mercredi 11 avril en direct sur Canal+.

Fin

Recevoir chaque jour gratuitement les titres de Satellifax


Accéder aux articles gratuits déjà publiés


Recevoir quelques numéros de Satellifax et une offre d'abonnement


loader mask
1