Vivendi : le groupe veut finalement retirer Havas de la Bourse

Publié dans Satellifax du jeudi 12 octobre 2017
Vivendi a acquis la quasi-totalité du capital de Havas et a lancé une offre publique de retrait (OPR) suivie d'un retrait obligatoire sur les titres encore en circulation de sa filiale, a annoncé le groupe mercredi 11 octobre dans un communiqué.
Depuis le mois de mai, Vivendi a racheté en deux temps Havas, les deux entreprises étant déjà contrôlées de fait par le groupe Bolloré. A l'issue de ces opérations, la participation de Vivendi dans Havas s'affichait début octobre juste en dessous du seuil des 95 % qui entraîne le retrait du groupe de la cote. Mais Vivendi annonce désormais avoir pu acheter une nouvelle part de Havas, montant ainsi à 96,3 % du capital. Alors que le groupe avait jusqu'alors assuré que sa montée dans Havas ne visait pas un retrait de la cote, il dit avoir changé d'avis « compte tenu de ces nouveaux éléments, et notamment du fait que la cotation du titre Havas ne présentera plus un niveau de flottant suffisant pour assurer la liquidité du titre ».
« Après avoir obtenu 94,75 % du capital de Havas à la fin de son offre publique d'achat simplifiée qui s'est clôturée le 4 octobre, Vivendi a reçu une demande de rachat supplémentaire pour environ 1,6 % du capital et a décidé de donner suite à cette demande […] au prix de son offre publique, soit 9,25 euros par titre », explique-t-il. Vivendi mettra donc en œuvre une OPR suivie d'un retrait obligatoire au prix de 9,25 euros. Ce prix sera soumis à une nouvelle expertise indépendante conformément à la réglementation. Le groupe précise que le niveau de détention de 96,3 % du capital lui permettra de bénéficier du régime de l'intégration fiscale d'Havas.

Retourner au sommaire de Satellifax du jeudi 12 octobre