Clin d'œil – TMC / Euroshopping : Vibratone Max, abdominaux, été, paraître, etc.

Publié dans Satellifax du vendredi 21 juillet 2017
Le 12 juillet dernier, à l'occasion d'un « Clin d'œil » paru dans notre (excellente) lettre, le signataire s'inquiétait de son « paraître » cet été, n'ayant pas encore reçu le « Vibratone Max » (79,99 €) commandé dans les émissions Euroshopping diffusées sur TMC. Un appareil censé lui (me) « sculpter les abdominaux en un rien de temps ». Et sans qu'aucun avis ne vienne le rassurer sur un possible délai ou une explication du retard.
Le papier se doublait d'une due réclamation sur le site. L'un et l'autre n'ont pas atteint à ce jour leur but (recevoir le produit), mais ont immédiatement provoqué un appel de la direction marketing d'Euroshopping s'excusant de cette absence d'informations, et nous indiquant que, le produit étant en rupture, la livraison interviendra fin juillet-début août… soit trop tard pour nos espoirs de séduction estivaux.
Notre papier évoquait également un petit problème concernant des frais de livraison facturés alors que l'accusé de réception mentionnait qu'ils étaient offerts, mais le problème a été spontanément résolu, et il nous a été promis que nous serons recrédité de 6,99 € !
Un traitement privilégié (appel juste après notre papier et réclamation en ligne puis avoir), dont il nous a été assuré qu'il était celui du consommateur lambda et n'avait rien d'exceptionnel. Dont acte ?
Enfin, nous avons (enfin) reçu jeudi 20 juillet un mail général indiquant que le produit « connaît un vif succès commercial » depuis le mois de mai et avait largement dépassé les prévisions de vente. Délai confirmé pour début août, et un petit bonus avec 10 % de réduction qui seront offerts… sur une nouvelle commande.
Nous recherchons déjà l'appareil miracle+ qui va nous permettre de compléter, pour l'été 2018 donc, les accomplissements miracle de « Vibratone Max ».
Photos du signataire avant et après « Vibratone Max » disponibles sur demande.
Ou pas.

A suivre…

Joël Wirsztel

Retourner au sommaire de Satellifax du vendredi 21 juillet